Invictus (2009) : pourquoi ce film est culte ?

Réalisé par Clint Eastwood en 2009, Invictus est un film dépeignant une Afrique du Sud en plein changement lors de l’élection de Nelson Mandela le 9 mai 1994, au moment de l’abolition de l’apartheid. Les temps changent, mais les gens restent les mêmes, alors comment faire pour réunir un pays fragmenté ? Le sport, et en particulier le rugby, semble être la solution que Nelson Mandela envisage pour réconcilier les deux faces de son pays.

Une histoire vraie et historique

Invictus, ce n’est pas qu’une histoire : c’est une réalité. Le scénario du film, directement inspiré du livre « Playing the Enemy » de John Carlin, est très largement inspiré de moments historiques et véritables : l’élection de Mandela, l’abolition de l’apartheid ou encore la coupe du monde de rugby de 1995 sont des faits historiques et réels. De même, cette volonté de souder le pays par le sport était véritablement le combat de Nelson Mandela à l’époque.

A lire aussi : Notre critique du Chant du Loup

Une réconciliation pour « un pays arc-en-ciel »

Le plus impressionnant, c’est la leçon de vie que le film implique par le biais de Nelson Mandela : changer les choses et créer un pays « arc-en-ciel » où tout le monde sera accepté. Cet idéal est toujours d’actualité, plus de 20 ans après l’abolition de l’apartheid, et ce n’est pas qu’en Afrique du Sud. Dans ce film, on peut voir que Nelson Mandela essaye de réconcilier les Noirs et les Blancs grâce, visiblement, au seul point commun qu’ils ont : le sport.

Un jeu de rôle impressionnant.

film culte invictus rugby mandela

Matt Damon, alias François Pienaar dans Invictus, n’a pas fait les choses à moitié pour son rôle de capitaine de l’équipe de rugby : il est allé jusqu’à s’entraîner intensivement au Gardens Rugby Club afin de vraiment donner le meilleur à l’écran.

Pour Morgan Freeman, c’est Nelson Mandela lui-même qui lui a demandé de jouer son rôle. En effet, connaissant l’envie de l’acteur de jouer le rôle de l’ancien président d’Afrique, ce dernier a demandé à ce que ce soit lui qui le représente, et personne d’autre. Et il a bien fait : Morgan Freeman joue son rôle à la perfection et représente bien le Nelson Mandela que l’Afrique, et le monde, a connu.

Voir aussi : Notre critique de Vice (2019)

De très bonnes répliques

Le film présente aussi de nombreuses et excellentes répliques que vous n’oublierez probablement jamais après les avoir entendues :

« Je propose un toast… au goût de la défaite. Buvez ! Souvenez-vous-en, et promettez-vous de ne jamais plus y goûter. » — François Pienaar.

« La nation arc-en-ciel commence maintenant. La réconciliation commence là. » — Nelson Mandela

« Nous avons besoin d’inspiration. Car pour construire notre pays, nous devons tous surpasser nos propres attentes. » — Nelson Mandela

« Comment s’inspirer de la grandeur, quand il n’y a pas d’autre choix ? Comment inspirer ceux qui nous entourent ? Je pense que c’est en puisant dans le travail des autres. » — Nelson Mandela

« Le football est un sport de gentlemen pratiqué par des voyous et le rugby et un sport de voyou pratiqué par des gentlemen. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *