5 films sur la photo indispensables pour les photographes

film closer 2004

L’art de la photographie et celui du cinéma sont intimement liés, que ce soit au niveau du travail de la lumière et de l’exposition, du traitement de l’image et de son grain, du rapport entre le sujet et l’individu derrière l’appareil enregistreur, ou de bien d’autres aspects encore. Les cinéastes et les photographes travaillent main dans la main sur de nombreux projets artistiques et sont parfois considérés comme les deux faces d’une même pièces, opposés mais complémentaires et faisant partie d’un même univers. Dans le cinéma, l’art de la photographie, qu’il s’agisse de la photographie française ou internationale, a bien souvent été mis en avant à l’écran, et certains des films traitant de la photo sont des « must-see » pour les photographes, débutant comme confirmés. Voici notre sélection de certaines des oeuvre les plus marquantes sur le sujet.

Closer, entre adultes consentants

closer 2004

Sorti en 2004, Closer est un bon exemple de film qui ne montre qu’assez peu l’art de photographie en tant que tel à l’écran, mais qui parvient à transmettre une image juste de toute une partie processus de travail d’un photographe. Closer nous offrait une impressionnante distribution, avec Julia Roberts et Jude Law dans les rôle principaux, aux côté de Nathalie Portman, Clive Owen, Nick Hobbs et Colin Stinton, rien que ça. Dans le film, Julia Roberts est une photographe spécialisée dans le portrait qui rencontre un écrivain raté joué par Jude Law. Cette rencontre va bouleverser leurs vies.

Proof

proof filme

Sorti en 1991, Proof raconte l’histoire d’un aveugle qui passe son temps à prendre des photos, qui lui sont ensuite décrites par différentes personnes, dont un jeune homme avec qui il va lier une amitié sincère . Le photographe n’est autre que Hugo Weaving, que l’on connait plus sous le nom d’Agent Smith dans Matrix. Quand à l’ami qui décrit les photos, il s’agit du jeune Russell Crowe. Un duo original qui connaîtra des déboires à cause d’une jeune fille un brin manipulatrice. Un film fort avec des jeux d’acteurs plus que réussis et des images magnifiques.

La Cité des Dieux

cite des dieux film

Sortie en 2002, la Cité des Dieux raconte l’histoire de deux frères grandissant dans les favélas à Rio de Janeiro au Brésil. L’un d’entre eux va décider de s’orienter vers la photographie, comme pour exprimer ce qu’il ressent et ce qu’il comprend du monde et tenter de se sortir de sa condition. La cité des Dieux est considéré comme un des meilleurs films traitant de la photographie et des conditions de vie des familles dans ces quartiers dangereux et pauvres de ce pays d’Amérique du Sud. Le film se passe dans des années 60 et 70, alors que les appareils en tous genres deviennent de plus en plus accessibles.

Photo Obsession

photo obsession

Sorti en 2002, Photo Obsession nous narre l’histoire d’un employé d’un studio de développement de photos dans un centre commercial classique. Cet employé, joué à merveille par Robin Williams, a l’habitude de voir des clients réguliers qui viennent faire developper leurs clichés. Il y voit donc une sorte de porte d’entrée dans leur vie privée. Une famille de client en particulier le fascine et semble représenter sa famille idéale. Il va décider de se pencher un peu plus sur leur cas, faire des doubles de toutes leurs photos pour sa collection personnelle, et découvrira que la famille modèle à laquelle il pensait avoir à faire ne l’est pas vraiment. Un film stressant et un thriller psychologique puissant dans lequel la photographie et son utilisation est mise en avant.

Pecker

pecker film

Sorti en 1998, Pecker nous point le portrait d’un photographe amateur qui travaille dans un fast-food aux Etats-Unis, et qui photographie sa vie de tous les jours. Il est entouré de personnages hauts en couleurs avec des histoires de vies plus originales les unes que les autres, et tous l’inspirent grandement dans sa passion de capturer des images de la vie des gens autour de lui. Il photographie sans prétention, pour l’amour de l’art et la passion du déclencheur, puis il expose ses clichés dans le fast-food qui est son lieu de travaille. C’est comme cela qu’il va être repéré par un agent de New-York qui va voir en son talent un potentiel inexploité, qu’il va s’empresser de présenter au monde de l’art et de la jet set. Cela va propulser le photographe amateur en haut de l’affiche du jour au lendemain.

Une autre sélection à lire d’urgence: Les 5 meilleurs films sur le handicap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *